Toutes les news>Gagne t-on sa vie chez Nos Mondes Alternatifs, une jeune start up innovante dans le développement durable ?

Gagne t-on sa vie chez Nos Mondes Alternatifs, une jeune start up innovante dans le développement durable  ?

Gagne t-on sa vie chez Nos Mondes Alternatifs, une jeune start up innovante dans le développement durable ?

C’est le printemps, les fleurs bourgeonnent, bientôt fruits et légumes vont pousser dans nos potagers, c’est la période que nous attendons chaque année avec impatience. Avec ces bonnes énergies, nous avons eu envie de regarder de plus près ce que sont devenues les petites graines que nous avions plantées jusque là.

Alors, avons-nous eu la main verte ?

Notre projet a commencé par une année de recherches et création de 2015 à fin 2016. Nous avons écrit, illustré et fouillé le net pour trouver les produits qui entreraient dans nos box.
En décembre 2016, nous lancions enfin notre boutique en ligne !

En juin 2018 nous nous posons LA question : alors, qu’est-ce qu’on y gagne ?
Sophie s’est penchée sur ses tableaux Excel et Eyvie a retranscrit d’un coup de tablette graphique les résultats.

Changer le monde en s’amusant c’est notre slogan, mais même si nos histoires sont top et nos dessins trop beaux, la situation économique est une réalité : le bio n’est pas donné et les acheteurs sont rares. Nous le savons très bien puisque nous « subissons » nous-mêmes cette situation.

Remplir nos assiettes avec nos convictions, c’est dur dur.

On vous montre nos graphiques savants de business woman  ?

Voici un premier graphique qui vous expose les grandes lignes de nos dépenses sur une moyenne de 6 produits dont le prix de vente se situe entre 3 et 7 euros.

Le chiffre d’affaires moyen est de 4.50 euros. 

Une partie de notre clientèle achète un seul produit chez nous, en voici la répartition :

La tranche transport concerne les frais de port que nous payons pour faire venir les  marchandises. Cette case est variable selon les conditions de nos fournisseurs, mais dans la majorité des cas, nous n’avons pas la trésorerie pour acheter en quantité suffisante pour éviter les frais de livraison.

La tranche PayPal représente les frais que nous devons payer lorsque vous réglez vos achats avec votre carte de crédit. Ces frais ont une partie fixe de 0.25 euro et une partie variable de 3.4 % sur la totalité de votre commande. Plus votre panier est grand, moins la charge de la commission fixe pèse sur nous. Dans ce cas-ci, vous constatez que presque 10% de votre argent va dans une banque.

Pour nous, le virement bancaire est plus économique, même s’il est un peu plus contraignant pour vous...

Pour ceux qui aiment parler de « panier moyen », c'est-à-dire le montant moyen que dépensent nos clients, voici une autre représentation.

Le changement que nous constatons est le transfert d’argent entre PayPal et Nos Mondes Alternatifs, car le poids du coût fixe de la banque en ligne, qui se monte à 0.25€, pèse moins sur 20€ que sur 4.50€.

La tranche NMA qui représente ici 5.40 euros, couvre les frais suivants :

◊ Impression des fiches accompagnatrices

◊ Colis kraft neuf et scotch Kraft (box) ou enveloppes d’expédition

◊ Les planches adhésives pour imprimer les timbres

◊ L’assurance pour notre marchandise ainsi que pour les événements auxquels on participe

◊ Les droits d’auteurs (uniquement sur nos créations)

◊ Les produits que nous achetons pour faire nos tests

◊ Les pertes de produits (DLC dépassée) Certains finissent quand même dans nos assiettes !

◊ Les produits que nous envoyons à des blogueuses et autres en échange d’articles (sans oublier les frais de port. Oui, la poste ne nous fait pas de cadeaux ! )

◊ La plus grosse dépense se situe en moyens de communication : publicité sur des sites internet, sur Facebook et sur Google.


Vous l'aurez compris, il ne nous reste pas grand-chose.

Mais alors, comment le projet réussit-il à survivre  sans argent ?

Certains frais sont couverts par quelqu’un d’autre...

Les ventes des créations et produits vendus sous le nom « Nos Mondes Alternatifs » sont effectuées par la société Actuel Décor. C’est cette dernière qui commercialise le concept sous licence, sans rien y gagner. Sauf celui de nous faire plaisir et de nous accorder un temps d’observation. Un peu comme le principe d'une pépinière d'entreprise.

Avec ce système, nous n’avons pas eu besoin de couvrir les frais de création de sociétés ni ceux de la banque ou de l’enregistrement comptable.

Malines et récup, voilà comment nous avons réduit certains coûts 

Nous avons mis quelques astuces en place :

◊ Récupération de cartons d’expéditions dans certains lieux de ventes (merci au papa d'Eyvie !) et nous réutilisons également ceux que nous recevons pour vous expédier vos kits. Même chose avec les protections (papier de soie, carton, flocons de calage).

◊ Vous le savez, on évite les emballages superflus, pas de boîte dans la boîte.

◊ Nous commandons certains produits en vrac et les emballons nous-mêmes.

◊ Nous imprimons les timbres de la poste sur des feuilles A4 autocollantes que nous découpons par la suite, car les étiquettes prédécoupées sont plus chères.

◊ Nous nous arrangeons avec Béa, la factrice pour qu’elle récupère nos envois aussi souvent que possible, chez nous, cela nous évite d’aller jusqu’au bureau de poste et de dépenser de l’argent en essence. Et comme Béa est équipée d’une voiture électrique, ce deal nous va bien.

◊ Sophie a sorti ses talents de négociatrice ! En expliquant notre concept, quelques fournisseurs nous ont donné un coup de pouce en acceptant de nous livrer sans minimum de commande.

En conclusion, va-t-on mettre la clé sous la porte ?

Deux ans et demi après le début de nos aventures, nous sommes toujours là. Notre offre s'est étoffée et vous êtes de plus en plus nombreux à commander en ligne.
La longue durée d'utilisation de certains produits font que vos visites sont rares, ce qui est une bonne chose pour votre porte monnaie, c'est plus compliqué pour nous. Nous devons trouver sans cesse de nouveaux clients.

Si le gain financier se cantonne à des droits d'auteurs, donc à pas grand-chose, c'est pas terrible, mais heureusement, nous nous sommes énormément enrichis en connaissances, en partage d'idées, en rencontres et en moment créatifs délirants.

Nous avons toujours espoir que Nos Mondes Alternatifs nous apporte un complément de revenu. En attendant, nous mangeons les légumes de la voisine de Sophie de temps à autre et si vous souhaitez nous soutenir, parlez de nous autour de vous ! <3

L'aventure continue !

Écrire un message